Contes et comptines à lire en ligne

Le petit sapin conte de Sara Cône-Bryant

Le petit sapin conte de Sara Cône-Bryant

 Le Petit Sapin

de Sara Cône-Bryant

Conte de Noël

 

Il y avait une fois un petit sapin, très mince et élancé mais tout petit qui vivait dans la forêt au milieu de beaucoup d’autres plus grands et plus forts.

Le Petit Sapin était très malheureux de n’être pas aussi grand que les autres. Quand les oiseaux voletaient dans la forêt et se posaient sur les branches des grands arbres pour bâtir leurs nids, le petit sapin leur disait :

Venez, venez, faites votre nid dans mes branches!

Mais, ils répondaient toujours :

Oh, non, non, tu es trop petit!

Quand le vent soufflait et chantait à travers la forêt, il courbait le tronc des grands arbres et leur racontait des histoires. Alors, le petit sapin appelait le vent et lui disait :

Oh, je vous en prie Monsieur le Vent, venez jouer avec moi!

Mais ce dernier répondait toujours :

Oh, non; tu es trop petit, je te briserais!

Pendant l’hiver, Madame la Neige laissait tomber doucement, doucement ses flocons, revêtant les grands arbres de paletots et de bonnets de fourrure blanche.
Et le petit sapin disait :

– Oh ! Bonne Neige, donne-moi aussi un bonnet et un paletot de fourrure !

Mais la neige secouait la tête et répondait :

Oh non, tes branches se casseraient ; tu es trop petit!

Mais le pire c’était quand des hommes arrivaient dans la forêt, avec des chevaux et des traîneaux. Ils venaient pour couper des arbres et les emporter à la ville.
Quand un des arbres était parti, les autres penchaient leur tête et chuchotaient ensemble, et le petit sapin les écoutait.

Ils disaient qu’il allait peut-être devenir le grand mât d’un beau vaisseau, et qu’il irait sur l’Océan et verrait beaucoup de choses merveilleuses, ou bien qu’il serait la maîtresse poutre d’une grande et belle maison et qu’il connaîtrait ainsi la vie des hommes.
Le petit sapin désirait tant connaître la vie des hommes, lui aussi, mais les bûcherons ne le regardaient même pas. Il était bien trop petit !

Ainsi bien du temps passa. Puis un matin, les hommes revinrent avec un traîneau et des chevaux et, cette fois, ils ne coupèrent que des arbres de moyenne grandeur. Après, ils regardèrent çà et là, et l’un deux se mit à rire :

– Ils sont tous trop grands ; il n’y en a point d’assez petit!

Oh ! Comme le petit sapin se tint droit et redressa ses aiguilles en entendant cela !

-Bon ! En voici un qui fera juste l’affaire, dit l’homme en le touchant.

Le petit sapin était bien content ; et même quand la grande hache l’entama, il ne s’évanouit pas. On le coucha sur le traîneau, et, quand il fut arrivé en ville, on le mit dans un tonneau et on le plaça, en rang, avec beaucoup d’autres, tous petits, mais aucun aussi petit que lui. Et le petit sapin commença à connaître la vie des hommes…

Les gens venaient regarder les arbres et les achetaient. Mais, ils secouaient toujours la tête devant le petit sapin :

– Celui-ci est vraiment trop petit!

Jusqu’à ce que, finalement, deux enfants arrivèrent en se tenant par la main, et examinèrent les petits arbres.
Dès qu’ils virent le petit sapin, ils rièrent :

– Voilà ce qu’il faut ! Il est juste de la bonne grandeur !

Ils l’enlevèrent de son tonneau et l’emportèrent à deux. Le petit sapin se demandait pourquoi il était juste de la bonne grandeur. On n’allait donc pas faire de lui une poutre, ou un mât, puisque c’étaient des enfants qui l’emportaient ?

Ils le firent entrer dans une grande maison et le plantèrent dans une caisse, avec de la terre, sur une table. Puis ils sortirent et revinrent bientôt après, portant une grande corbeille et suivis de jolies dames, avec des petits bonnets blancs sur leur têtes et des tabliers blancs sur leur robes bleues.
Les dames et les enfants prirent des choses brillantes dans les corbeilles et commencèrent à jouer avec le petit sapin. Il en tremblait de joie et, il fut tout couvert de jolis objets : de longs fil d’argent, des noix et des pommes dorées, des oranges, des boules de verre et des étoiles ; et toute une quantité de petites bougies roses et blanches furent plantées sur ces branches. Enfin, tout en haut, les enfants attachèrent un petit ange en cire avec des ailes ! Le petit sapin ne respirait plus, tellement il était heureux !

Quand tout fut fini, tout le monde s’en alla, et il resta seul. Il faisait sombre, et il entendait des bruits étranges. Il commençait à se sentir triste quand les portes se rouvrirent. Deux des jolies dames prirent la table et la portèrent doucement et rapidement hors de la pièce, le long d’un corridor, et puis la firent entrer dans une grande, grande salle.
Là, le petit sapin vit qu’il y avait de chaque côté de la salle une rangée de petits lits blancs. Dans chaque petit lit, il y avait un enfant, non pas rose et frais comme ceux qu’il avait vus dans la rue, mais pâle et maigre. D’autres petits enfants étaient assis dans des fauteuils, et quelques-uns couraient çà et là, mais aucun n’était fort et robuste, et le petit sapin s’en étonnait, car il ne savait pas qu’il était dans un hôpital.
Mais déjà les jolies dames avaient allumé toutes ses bougies, et les enfants avaient poussé un cri d’admiration.

– Oh ! Oh ! Oh ! Comme il est joli ! Comme il est brillant !

Il comprit que c’était de lui qu’on parlait, car tous le regardaient et battaient des mains, et il se tint aussi droit qu’un mât de navire, toutes ses aiguilles tremblant de joie. Et, une toute petite fille dit tout haut :

– C’est le plus joli arbre de Noël que j’ai jamais vu !
– Non, mais ! cria un garçon, c’est la plus jolie sorte d’arbre qu’il y ait dans le monde !

Et ainsi, à la fin, le petit arbre sut qu’il était un arbre de Noël.
Et il se sentit tout heureux d’être assez petit pour être la plus jolie sorte d’arbre qu’il y ait dans le monde.

FIN

Auteur : Sara Cöne-Bryant
Illustration Anastasia Ortenzio
Coloriage associé : Le petit sapin
Commentaire Dans son livre « Comment raconter des histoires aux petits enfants », Sara Cône-Bryant, raconte qu’elle avait entendu le conte du petit sapin écrit par Andersen lorsqu’elle était enfant. Bien plus tard, à l’âge adulte, elle eut à raconter un conte de Noël et repêcha ce conte dans ses souvenirs. Comme elle en avait oublié la fin, elle l’arrangea à sa façon. Elle fut bien surprise lorsque, retrouvant le conte d’Andersen elle vit combien elle s’était éloignée de la version originale.


 

<Conte précédent (pour petits)                 Conte suivant (pour petits)>         

Liste des contes               ♦Liste des auteurs     ♣Liste des thèmes

Retour à l’accueil

 Conçu et proposé paAnastasia Ortenzio, conteuse


PUBLICITE OU PAS DE PUBLICITE?

Malgré les nombreuses sollicitations, je n’insère aucune publicité dans ce blog afin de le rendre agréable à lire. La seule que je m’autorise est celle de mes livres. En les achetant, vous aidez à la recherche, à la traduction de contes inédits et à leur transmission sur ce site.

Livres pour initier les enfants à la mythologie (dès 5/6 ans  idéalement niveau primaire)

Livres de contes

Merci de votre visite

Incoming search terms:

10 Commentaires

  1. Bonjour,

    Je suis assistante sociale dans un service d’accueil de jour et résidentiel pour adultes polyhandicapées.
    Nous souhaitons adapter des outils pour favoriser l’accès à la culture de nos bénéficiaires.
    Pour Noël, nous souhaiterions adapter un conte en kamishibaï. Le vôtre nous intéresse beaucoup.
    Pourrions-nous l’exploiter en citant bien sûr les références de l’auteur!

    D’avance, nous vous remercions.

    Emilie

    • Bonjour, oui Emilie, vous pouvez utiliser ce conte sans problème et vous souhaitons une belle fête.

  2. bonjour,
    dans le cadre de la semaine de l’Avent, je souhaiterais présenter le conte du petit sapin à la classe de ma fille (6ans), Me permettez-vous d’en faire une lecture en citant bien sûr votre nom d’auteur.
    Avec un grand merci pour ce si beau conte
    Joëlle

    • pas de problème . Bonne lecture

  3. Bonjour,
    Je travaille avec des petits enfants bilingues en Allemgne et j’aurais voulu présenter ce petit conte en fin d’année. Puis-je utiliser votre adaptation. Les rôles des oiseaux, neige , vent … me permettrai de faire participer des plus petits.
    Merci de votre réponse
    Séverine.

    • Bonsoir Severine, je vous souhaite de créer un beau moment pour cette présentation de fin d’année. Le conte du petit sapin sera idéal et vous pouvez l’utiliser sans problème -merci d’en avoir demandé l’utilisation-. Le nombre de personnages permet en effet de faire participer un bon nombre d’enfants de tous âges. Vous pouvez même imaginer d’autres personnages. Bonne réussite.

  4. Magnifique conte et quelle belle leçon de vie. Mes petits-enfants, Xavier et Mélodie furent ravis que je leur lise ce conte qui prépare bien la jolie fête de Noël qu’ils attendent toujours avec beaucoup de hâte.
    Un gros merci de cette version si originale du conte d’Anderson.

    Un papi heureux

    René Lefebvre

    • Merci René, je choisis toujours avec attention les contes que je publie sur ce blog. J’en traduis parfois quelques uns quand ils ne sont pas très connus. Aussi, je suis ravie quand ils touchent le coeur de certains lecteurs. Merci d’avoir pris la peine de me le faire savoir.

  5. Bonjour,

    J’ai des élèves en difficulté et j’étais intéressée par le conte du petit sapin. Je préfère votre langage modernisé et actualisé à celui des frères Grimm, me permettez-vous d’en faire une copie en citant votre nom d’auteure.

    Avec un grand merci par avance et mes bons messages.

    Viviane Bonjour

    • Pas de problème. Faites-en profiter vos élèves, les enfants ont vraiment besoin d’entendre des contes.

J'aimerais avoir votre avis sur cet article. Laissez une trace de votre passage....

error: Ce contenu appartient à © Légende-et-conte.com Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (une dizaine de lignes) en citant bien évidemment la source. Si vous souhaitez utiliser l’intégralité de l’article, merci de nous contacter.
Site Protection is enabled by using WP Site Protector from Exattosoft.com
%d blogueurs aiment cette page :