Contes et comptines à lire en ligne

La petite tulipe rose, Sara Cône-Bryant

Petite-tulipe-rose-conte-en ligne de Sara Cône-Bryant ill. A. Ortenzio La petite tulipe rose

Sara Cône-Bryant

Résumé : C’est le printemps, mais une petite tulipe craint de mettre le nez dehors. La pluie et le soleil sauront peu à peu vaincre sa timidité et petite tulipe sortira à la lumière.

 ———————–

Il y avait une fois une petite tulipe  qui vivait dans une sombre petite maison, tout en bas sous la terre.

Elle était là toute seule et très tranquille dans l’obscurité et le silence. Un jour elle entendit un petit tap tap tap à la porte.

–          Qui est là ? demanda-t-elle.

–          C’est la pluie qui voudrait entrer, dit une petite voix triste et douce.

–          Non, on n’entre pas, dit la petite tulipe.

Un ou deux jours après elle entendit de nouveau le petit tap, tap, tap à la porte.

–          Qui est là. Dit-elle.

La même petite voix répondit :

–          C’est la pluie qui voudrait entrer.

–          Non, non, on n’entre pas, dit la petite tulipe.

Et elle n’entendit rien pendant très très longtemps. Après quoi vint un son étrange, comme un bruissement, un chuchotement, ch, ch, tout près de la fenêtre.

–          Qui est là ? demanda la petite tulipe.

–          C’est le soleil, dit une petite voix claire et gaie, c’est le soleil qui voudrait entrer !

–          N… non, dit la petite tulipe ; on n’entre pas !

Et elle se tint très tranquille.

Bientôt après, elle entendit encore le ch, ch, ch à travers le trou de la serrure.

–          Qui donc est là ? dit-elle.

–          C’est le soleil, dit la petite voix claire, ouvre-moi.

–          Non, non, dit la petite tulipe, on n’entre pas !

Quelques jours plus tard, on entendit tap, tap, tap, à la fenêtre et ch, ch, ch par le trou de la serrure.

–          Qui est là. Cria-t-elle.

–          C’est la pluie et le soleil, la pluie et le soleil, crièrent ensemble les deux petites voix et nous voulons entrer.

–          Bon, bon, dit la petite tulipe, si vous êtes là tous les deux ensemble , il faut bien que je vous ouvre !

Elle ouvrit la porte -un tout petit peu- et ils se glissèrent dans la maison. Et la pluie lui prit la main gauche, et le soleil lui prit la main droite et ils l’entrainèrent avec eux, vite, vite, vite, jusqu’en haut, et là ils lui dirent :

–          Passe la tête à travers la terre !

Elle passa la tête, et voilà,  elle était au milieu d’un beau jardin. Il n’y avait pas encore beaucoup d’autres fleurs, mais les oiseaux la saluèrent en chantant et les rayons du soleil réchauffèrent sa petite tête rose.

Et un peu après, quand les enfants arrivèrent ils battirent des mains en la voyant et crièrent :

–          Tra ri ro ! Le printemps est venu encore une fois !

Et la petite tulipe se sentit tout à fait heureuse !

FIN

———————

——————————

——————————–

 <Conte précédent                                                Conte suivant>                                Retour à l’accueil

——————————————

  Conçu et proposé par Anastasia Ortenzio, conteuse

——————————–

 

Vous avez votre mot à dire...

error: Ce contenu appartient à © Légende-et-conte.com Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (une dizaine de lignes) en citant bien évidemment la source. Si vous souhaitez utiliser l’intégralité de l’article, merci de nous contacter.
Site Protection is enabled by using WP Site Protector from Exattosoft.com
%d blogueurs aiment cette page :