Contes et comptines à lire en ligne

La fille aux cheveux d’or, conte russe 4

La Fille aux cheveux d'or, ill. Sophie Anderson La fille aux cheveux d’or

conte russe

de Alexandre Chodsko

4ème et dernier épisode

(cliquez ici pour lire le début du conte 1er épisode)

Résumé des épisodes précédents :

Après avoir acquis le langage des animaux, Georges part en quête de la Belle aux Cheveux d’Or afin qu’elle épouse son roi. En chemin il sauve la vie à des fourmis, des corbeaux et un poisson. Arrivé au Palais de Cristal où vit la jeune princesse, Georges surmonte  trois épreuves grâce  à l’intervention des animaux aidés en leur temps.  Il prend enfin le chemin du retour avec la Fille aux Cheveux d’Or  afin qu’elle épouse son maître, le roi. Mais il n’est pas arrivé au bout de ses peines…

————————-

Ravi de son succès, Georges reprit le chemin du retour et se dirigea vers le palais. Il allait sortir de la forêt lorsqu’il aperçut, suspendue entre deux sapins, une toile d’araignée où une grosse araignée dévorait une mouche qu’elle venait juste de tuer. Georges aspergea l’araignée de quelques gouttes d’Eau de la Mort et aussitôt celle-ci lâcha la mouche et dégringola à terre comme une cerise trop mûre. Puis, le jeune homme versa une goutte d’Eau de la Vie sur la mouche et elle commença à bouger et remuant d’abord une patte puis l’autre, elle réussit peu à peu à se dégager de la toile d’araignée qui la maintenait prisonnière. Alors, elle déploya ses ailes et s’envola, non sans avoir d’abord bourdonné ces mots à l’oreille de son libérateur :

– Georges, en assurant mon bonheur tu as gagné le tien car sans mon aide, demain, tu n’aurais jamais réussi à reconnaître la Princesse aux Cheveux d’Or parmi les douze sœurs .

Et la mouche avait raison, car le roi fut bien obligé de constater que Georges avait accompli la troisième épreuve. Il accepta volontiers de lui donner sa fille Zlato Vlaska, mais il ajouta néanmoins une tâche : il fallait qu’il la trouve par lui-même.

Il le conduisit dans une grande salle et il lui demanda de choisir parmi les douze charmantes jeunes filles qui étaient assises autour d’une table ronde. Chacune arborait une sorte de coiffe formée d’un tissu léger qui cachait la partie supérieure de la tête, de sorte que même avec un regard d’aigle, il était impossible de savoir la couleur des cheveux.

– Voici mes filles, dit le roi, mais une seule a la chevelure d’or. Si tu la trouves, tu pourras l’emmener avec toi, mais si tu te trompes, elle restera avec nous, et tu devras t’en retourner les mains vides.

Georges était bien embarrassé et il ne savait quel parti prendre.

–  Bzz, Bzz, viens, approche-toi de ces jeunes filles, fais-en le tour et je te désignerai celle que tu cherches.

C’est ce que murmura la mouche que Georges avait sauvée.
Rassuré, Georges marcha hardiment vers les jeunes filles et les montrant l’une après l’autre il disait :

– Celle-ci n’a pas les cheveux d’or, ni celle-ci, celle-ci non plus, pas plus que…

Soudain, après avoir été informé par la mouche, il s’écria:

Nous y sommes : la voilà, c’est elle, Zlato Vlaska en personne. Je la prends, j’emmènerai la mariée avec moi! J’ai payé de ma personne, j’ai surmonté toutes les épreuves avec obstination et persévérance. Tu ne peux plus me la refuser!

– En effet, tu as deviné juste, convint le roi.

La princesse se leva et laissant glisser son voile, elle exposa à la vue de tous la splendeur de sa merveilleuse chevelure. Elle déferlait en cascade, couvrant entièrement son corps de rayons dorés. La lumière resplendissante qui émanait d’elle ébranla le jeune homme qui en tomba aussitôt amoureux.
Le roi fit ses adieux à sa fille en la couvrant de cadeaux dignes d’une reine, et elle quitta palais de son père comme il sied à une jeune mariée de rang royal.

Le voyage de retour s’accomplit sans encombre.

A leur arrivée, le vieux roi se réjouit en voyant Zlato Vlaska, il dansa de joie en voyant son éclatante beauté. Les préparatifs pour la célébration du mariage furent magnifiques et on ne regarda pas à la dépense!

Le roi s’adressa à Georges :

– Tu m’as volé le secret du langage des animaux. Pour ce forfait, j’aurais du te faire couper la tête et livrer ton corps aux rapaces. Mais puisque tu m’as servi fidèlement et que tu as remporté pour moi la princesse, ma future femme, je vais diminuer ta peine : tu seras bien exécuté, mais tu seras enterré avec tous les honneurs dus à un officier de haut rang.

La sentence fut donc exécutée, cruelle et injuste.

Après l’exécution, la Belle aux Cheveux d’Or pria le roi de lui faire don du corps de Georges et le monarque était tellement amoureux qu’il ne pouvait refuser quoi que ce soit à sa fiancée.
Zlato Vlaska prit la tête de Georges et de ses propres mains, elle la plaça sur le corps mortifié. Elle l’aspergea ensuite d’Eau de la Mort. Aussitôt les parties séparées se soudèrent et ne firent plus qu’un. Elle versa ensuite l’Eau de la Vie, et Georges revint à la vie, se dressant, frais comme un gardon, le visage rayonnant de santé et de jeunesse.

Ah, dit-il en se frottant les yeux, comme j’ai bien dormi !
Oui, personne n’aurait pu mieux dormir, répondit la princesse en souriant, mais sans moi tu aurais dormi pendant toute l’éternité.

Quand le vieux roi vit que Georges était revenu à la vie, encore plus jeune, plus beau et plus vigoureux que jamais, il voulut, lui aussi, redevenir plus jeune.
Il ordonna donc à ses serviteurs de lui couper la tête et de l’asperger ensuite avec l’Eau de Vie.
Ils la coupèrent donc, mais ils eurent beau l’asperger avec toute l’eau qui restait, le roi ne revint pas à la vie.

Peut-être se trompèrent-ils, utilisant la mauvaise eau car la tête et le corps furent bien réunis mais la vie, ne revint pas. Et de toutes façons, il n’y avait plus d’Eau de Vie pour réaliser ce miracle. De plus, personne ne savait où on pouvait en trouver de même que personne ne comprenait le langage des animaux.

Aussi, pour faire court, Georges fut proclamé roi, et la Princesse aux Cheveux d’Or, qui l’aimait vraiment, devint sa reine.

FIN

Épisodes précédents  :          N°1                                     N°2                                  N°3

———————————

Conte merveilleux

Conte russe

Auteur : Alexandre Chodsko « Contes de Fées des paysans et bergers slaves »

Illustration : Sophie Anderson

———————————

<Conte Précédent                                                                          Conte suivant>

 Commentaire : Eh oui, Georges s’en était allé quérir le soleil : Zlato Vlaska dont la description est on ne peut plus claire : rayonnante, radieuse, lumineuse, la chevelure d’or symbolisant les rayons éclatants du soleil… Bon, je dois vous avouer un petit mensonge. En réalité « vlak  » est le poil et pour être précis, il aurait fallu traduire La Fille aux poils d’or… mais cette image était peu poétique, vous en conviendrez! C’est « kosa  » la chevelure, les cheveux. Mais une princesse aux poils d’or, dont le corps entier rayonne donc, est encore plus proche de l’éclat du soleil. Il me fallait juste le préciser.

La Belle accompagne donc Georges et ainsi la saison claire démarre en sa compagnie. Lorsque un prénom est cité dans les contes, il est signifiant : Georges est fêté en avril (le 27 chez les orthodoxes) et annonce le printemps. D’ailleurs on l’appelle aussi le Vert car il est le garant du renouveau de la Nature. A la fin du conte, la Fille aux Cheveux d’or, ou printemps, redonne vie au héros mis à mort après avoir affronté l’hiver glacé. Le vieux roi, lui, ne reviendra plus! Adieu vieil An.

A quoi rime la décapitation? A mon avis au partage de l’année en deux : la saison claire et la saison sombre.

Les Douze princesses reviennent régulièrement dans les contes slaves. Ici elles personnifient les mois : il s’agit de choisir la bonne princesse pour que le printemps soit!

Mais, si vous avez d’autres interprétations, je suis impatiente de  les lire !

A vous maintenant, dites-moi, avez-vous aimé ce conte? Je le souhaite vivement car je l’ai choisi parmi un grand nombre de merveilles. (Vous en lirez d’autres d’ici la fin de ce mois  de décembre). A bientôt.

4 Commentaires

  1. Conte agréable et commentaire juste et intéressant. Merci. (J’utilise ce conte dans un livre que j’écris).

  2. Sur un autre site j’ai lu tout les contes russe.
    Ils sont magiques et tellement recherché!

  3. La décapitation peut symboliser la séparation du corps et de l’esprit.

    • bien sûr Valeria

Vous avez votre mot à dire...

error: Ce contenu appartient à © Légende-et-conte.com Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (une dizaine de lignes) en citant bien évidemment la source. Si vous souhaitez utiliser l’intégralité de l’article, merci de nous contacter.
Site Protection is enabled by using WP Site Protector from Exattosoft.com
%d blogueurs aiment cette page :