Contes et comptines à lire en ligne

La chasse sauvage

La chasse sauvage d'Odin

C’est une chevauchée fantastique de revenants accompagnés de hurlements des damnés qui traverse le ciel, quand ce n’est pas le diable lui-même …

La chasse sauvage

Légende française

Résumé : A cause de son impiété, un chasseur fut puni à  chasser avec des hordes volantes dans le ciel. La chasse sauvage est annoncée par des hurlements et autres bruits effrayants, surtout les nuits d’automne et gare à qui se trouve sur son chemin.

Le seigneur Gallery, grand amateur de chasse faisait passer son plaisir avant tout autre chose, méprisant et maltraitant serviteurs et paysans.

Un dimanche, profanant le jour du Seigneur (il négligea d’aller à la grand messe), il se lança à une poursuite acharnée d’un grand cerf. Essayant d’échapper à la meute de chiens rendus furieux par la battue, le cerf haletant se réfugia dans une grotte où vivait un ermite. Le chasseur l’y poursuivit et à l’instant même résonna le « Sanctus(1) ». L’ermite s’agenouilla aussitôt et invita le seigneur Gallery à en faire autant. Ce dernier ricana, haussa les épaules et bravant l’interdiction de chasser un dimanche, fit mine de continuer sa traque. Outré, le saint homme lui lança alors une malédiction : «Va, Gallery, dit-il, poursuis le cerf , le Tout-Puissant te punira et te condamnera à le chasser toujours, du coucher au lever du soleil».

« Depuis lors, Gallerie chasse toutes les nuits  tantôt sur la terre et tantôt dans la région des nuages ; la chasse est ouverte par le cerf qu’il avait lancé, suivi de la meute et du piqueur qui crie Taiaut, Taiaut! » (2)

Les pauvres villageois se terrent lorsque passe la chasse-Gallerie (3) car il ne fait pas bon la rencontrer, qu’elle parcoure le Poitou, l’Auvergne ou les Ardennes.

Cependant il est arrivé à certains d’essayer de la braver et voici ce qu’il arriva.

« Un bûcheron des Ardennes que la chasse sauvage empêchait de dormir, ouvrit la porte de sa hutte et –soit colère et défi, soit désir de compromis,- il se mit à crier au dehors : « Au moins, chasseur, apporte-moi demain la moitié de ta chasse ! ». Il alla se recoucher. Le matin, il se leva, sans autre pensée. Mais au moment où il prenait sa cognée pour aller travailler, sa porte s’est ouverte et dans sa hutte, une main invisible a lancé un enfant mort-né.

Depuis ce jour, au village de Breaux qui est sur la Meuse, à côté de Château-Regnault et des roches des Quatre fils (3), cousins de Maugis, chaque fois que le chasseur mystérieux a fait une battue, un enfant mort-né a été trouvé ». Henri Dontenville (« Dits et récits de mythologie française », Payot 1950)

Quelle que soit la région, lorsqu’il se trouvait un audacieux pour défier le Grand Chasseur de lui donner une part de chasse, celui-ci lui envoyait un tibia, un bras ensanglanté, ou toute autre  partie de cadavre (on retrouve le thème du corps morcelé dans la chanson « Compère Guillery« .

(Plus tard, la part de chasse deviendra un cuissot de chevreuil ou toute autre partie d’un animal sauvage)

——————-

Notes

  1. Le Sanctus est le moment, dans une messe, où les chrétiens rendent grâce à Dieu et exaltent son nom.
  2. Une  ancienne chanson vendéenne rappelle ce thème :  « Gallery va-t-en tête /Monté sus in chevau/ Qu’a le cou d’ine bête/ et la peau d’un crapau… » à rapprocher de la chanson dite « enfantine » qui le serait beaucoup moins qu’on ne le pense  : compère Guillery
  3. Gallerie viendrait de l’ancien français « galier » signifiant cheval, cavalerie
  4. Il s’agit des Quatre Fils Aymon, personnages légendaires qui s’enfuirent sur leur fabuleux cheval Bayard dont la croupe s’allongea afin que les quatre frères puissent monter ensemble.

———————

Commentaire

Les histoires de chasse volante sont aussi dites chasse sauvage, chasse fantastique ou encore chasse-gallerie, chasse galopine, Mésnie Hellequin (4), Chasse Caïn, chasse du roi Hérode, chevauchée fantastique …

En réalité, elles ont un grand nombre d’appellations selon les régions de France ou d’Europe, car on a collecté des légendes se rapportant à la chasse volante dans différents pays d’Occident.
En Italie elles sont associées à la figure d’Arlequin (Alicchino dans «l’ Enfer» de Dante), en Allemagne on y voit la chasse de Wotan (Wütendes Heer), en Espagne on l’associe aux âmes des damnés (Ejercito antiguo)…

Ces légendes sont attestées dans plusieurs régions de France dès le XIIème siècle par des clercs. La plupart du temps elles ont lieu en automne et pendant la nuit. Chaque région a sa spécificité et souvent on décrit ces chasses de façon terrifiante. Elles peuvent se déplacer dans le ciel ou sur terre.
Les chasses sauvages sont annoncées par un tapage assourdissant : les cors de chasse résonnent dans la nuit, les chiens enragés aboient furieusement, des hordes de chats hurlent et suivent le Grand Chasseur vociférant à la tête de chevaux hennissants lancés dans une course endiablée  …
Ailleurs c’est une chevauchée fantastique de revenants accompagnés de hurlements des damnés qui traverse le ciel, quand ce n’est pas le diable lui-même, accompagné de sorcières, qui poursuit menaçant et fulminant les âmes des damnées.
Parfois c’est au contraire un étrange silence qui accompagne la chasse. En Auvergne, tout vêtu de rouge, le « Grand Veneur » passe avec ses piqueurs et sa meute de chiens haletante dans le plus grand des silences, semant la terreur dans les villages.
Ils ont nombreux à avoir vu ou entendu ces hordes sauvages,  Henri IV et Sully disent en avoir été témoins lors d’une chasse dans la forêt de Fontainebleau.

Remarquons qu’il existe une représentation inversée du chasseur démoniaque parcourant le ciel.  Mais oui, vous l’avez deviné, il s’agit bien du Père Noel.

Voyez les éléments qui le rapprochent du motif du chasseur volant . Il est de rouge vêtu, il parcourt le ciel de nuit, un cerf  (ou plusieurs) le tire, il est voué à revenir chaque année, il offre des cadeaux (au lieu de prendre des vies -la chasse d’animaux).

—————–

(4) Notons que Hellequin, est l’autre nom du diable au Moyen-Age (à rapprocher de Arlequin dont le visage est caché par un masque noir)

Illustration : La chasse d’Odin par Peter Nicolai Arbo (1872)

————–

La chasse saint Hubert par Sebillot « Légende dorée de Haute Bretagne »

« À Guémené-Penfao un monument bizarre composé d’une longue série de pierres alignées du nord-ouest au sud-ouest, est connu sous le nom de Chasse de Saint Hubert. Cette chasse débouche d’un vallon sauvage, puis elle se lance à travers les landes du Lugançon, les bois du Luc et du Pont. Le cerf, très en avant de la meute, est arrivé jusqu’aux bords de l’Isac, c’est le menhir de Lau-sé. J’ai suivi cette chasse fantastique, toujours guidé par les gens du pays, qui l’avaient connue autrefois, toujours déçu dans mes recherches, grâce au défrichement des landes. Plus loin, de l’autre côté du bois du Luc, on m’indiqua, dans la forêt du Pont, un monument formé de plusieurs blocs maintenant brisés que les gens du pays appellent la Voiture de la chasse. (Pitre de Lisle du Dreneuc, Saint-Nazaire, p. 67).

Suivant une tradition recueillie par M. J. Desmars,[59] Redon et ses environs, citée par Bézier, Inv. p. 181, les menhirs qui composaient l’alignement, aujourd’hui très mutilé, de la Chasse Saint Hubert dans les landes de Lugançon (Loire-Inférieure) avaient eu vie, et rappelaient la punition infligée par saint Hubert à un chasseur du pays, qui avait juré de forcer un cerf avant la grand’messe le jour de Pâques. Emporté par l’ardeur de la chasse, il n’avait pas entendu sonner l’office, et au moment de l’élévation, il avait été pétrifié avec ses compagnons, sa meute et la bête qu’il poursuivait. »

Lectures conseillées pour en savoir plus sur la chasse sauvage

  • « Autour de la chasse fantastique« , collectif, éd. Cercle d’études mythologiques,1998.
  • « Chasses fantastiques et cohortes de la nuit au Moyen âge« , Claude Lecouteux, Imago, 1999.
  • « Le mythe de la chasse sauvage dans l’Europe médiévale« , Collectif,  Honoré Champion, 2000.
  • « Mythologie de la chasse au pays d’Arduina et des quatre fils Aymon » (Actes du 31ème congrès de Mythologie Française), SMF 2008

 

 <Conte précédent                                                                                                  Conte suivant>

Incoming search terms:

6 Commentaires

  1. je suis en train de lire « L’armée furieuse  » de Fred Vargas. Eh bien elle met la Chasse sauvage au premier plan, elle est le déclencheur d’une série d’actions… J’ai hâte d’arriver à la fin.. Comme le dit Costaz Guy plus bas, il y a un attachement inconscient collectif (ou conscient d’ailleurs) aux croyances du passé…

  2. Des landes bretonnes aux montagnes de l’ Oural , La Chasse Sauvage fait retentir les récris des chiens et le cliquetis des armes ! Du Roi Arthur (  » arzh  » l’Ours ) à Messire Guillerie Jusqu’à Wotan le Cavalier Noir ou le Farou de ma Province , la sarabande continue que les anathèmes ou les dévotions des clercs n’arrêteront Jamais tant est fort l’ attachement de l’ Inconscient collectif des Européens à leur passé !

  3. Prof des écoles, je suis passé par là en cherchant l’origine de la chanson « Compère Guilleri » que l’on va apprendre en classe. Je n’imaginais pas derrière ce chant une figure aussi noire et des légendes aussi sombres! Je n’imaginais pas non plus y voir un lien avec la Chevauchée Fantastique de Berlioz ou apprendre qu’Arlequin avait à voir avec le diable. Merci pour ce moment enrichissant.

    • merci pour ce retour, c’est toujours agréable de savoir que nos articles sont appréciés. Ravi d’avoir pu vous renseigner sur cette figure légendaire du Chasseur sauvage.

  4. merci pour cette nouvelle synthèse !
    « pour le fun » (!) voici un relevé des appellations que j’ai relevées concernant la haute Bretagne :
    La chasse Artu (Guipel, 35440)
    La menée Ankine, Menée anquine (st-suliac, 35430)
    La chasse de Charlemagne /le chant-Charlemagne (Pleine-Fougères, 35610)
    La chasse pétrifiée par St Hubert (Guémené-Penfao, 44290)
    chiens pétrifiés (Plessé, 44460)
    La chassartue (St-Etienne en Cogles, 35460)
    La chasse à l’humaine (Dingé, 35440)
    La chasse Arthu (Bréal sous Montfort, 35310)

    • merci Mathias

J'aimerais avoir votre avis sur cet article. Laissez une trace de votre passage....

error: Ce contenu appartient à © Légende-et-conte.com Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (une dizaine de lignes) en citant bien évidemment la source. Si vous souhaitez utiliser l’intégralité de l’article, merci de nous contacter.
Site Protection is enabled by using WP Site Protector from Exattosoft.com
%d blogueurs aiment cette page :