Contes et comptines à lire en ligne

Claude Gaignebet Homme-Mage

Claude Gaignebet photo Anastasia Ortenzio pour légende-et-conte

Claude Gaignebet ph. Anastasia Ortenzio

                       Claude Gaignebet

                           Homme-Mage

                                                 

                     Humaniste,   folkloriste, ethnologue

Il est décédé en ce mois de février celui qui affectionnait tant cette date fatidique du troisième jour, celui de la naissance de Gargantua et de Blaise, maître du souffle inversé qui fait renaître les âmes.

Le 3 février, l’ours-soleil sort de sa tanière et regarde si le printemps est arrivé, restera-t-il dehors pour la belle saison ou rentrera-t-il à nouveau pour 40 jours encore?

L’ours est sorti comme à chaque fois : il neigeait, il faisait glacial, pourtant il est rentré. Pas tout de suite, pas seul. Il a attendu celui qui l’avait si bien compris. Le 5 février, il a emporté dans ses pattes velues et rayonnantes, l’homme dont les poils poussaient au-dedans aussi.

Ceux qui l’ont connu ou approché ont vu, au-delà de son immense érudition, la générosité de Claude Gaignebet, son « talent hors normes et son intelligente sensibilité ». Il restait curieux et s’enthousiasmait encore de découvrir non seulement des auteurs anciens ou modernes mais aussi et surtout des gens qu’il rencontrait, quel que fût leur milieu.

A ce jour, seules quelques lignes le présentent sur Wikipédia : « Claude Gaignebet  est un ethnologue et folkloriste qui a principalement écrit sur le carnaval, les œuvres de François Rabelais,  l’art profane et la religion du peuple. Il a enseigné à l’Université de Nice et est membre de la Société de Mythologie Française.« 

J’ajouterai   que sa thèse « A plus Hault Sens » revèlè une profonde connaissance de l’hermétisme et de  la religion populaire reprise et transmise par Rabelais.

Depuis une quinzaine d’années, il présidait la Commission Atlas(1) constituée de 7/8 personnes qui effectuaient des recherches sur les lieux et les êtres légendaires et mythologiques de France et en indexaient les motifs. (Parutions dans le Bulletin trimestriel de la Société de Mythologie Française).

Ces journées Atlas étaient toujours des moments de rencontre joyeuse, amicale et les recherches s’en trouvaient allégées : Sebillot, Stith Thomson, Petits Bollandistes, et autres ouvrages de références passaient de main en main selon les inspirations de l’un ou de l’autre. Et lorsque nous séchions sur un motif, Claude avait toujours une intuition pour orienter nos recherches. Une intuition qui paraissait parfois hors de propos, tant ce qu’il suggérait semblait loin du sujet. Et on finissait par découvrir que son inspiration était juste. Sa pensée faisait des bonds, il avait l’art de relier ce qui semblait antinomique. La fascination qu’il exerçait sur les esprits tenait à ce qu’il avait l’art de rendre intelligible ce qui ne l’était pas et les pensées les plus raffinées des philosophes, les mythes décrits par Ovide, Platon, Plutarque…  nous révélaient soudain leur véritable intention.  Claude Gaignebet ouvrait notre coeur et notre intelligence au monde qui nous entoure, sans distinction de temps ou d’espace. C’était un grand mage. Il nous manquera.

 

Claude Gaignebet discussion de travail

Claude Gaignebet en plein travail ph. A. Ortenzio

Dionysos, Dieu de la Joie,

Qui régla toujours ton destin, jusqu’en l’autre monde t’envoie

Saluer l’ami Christian : chagrin.

En ce début de février, l’Ours ouvre sa porte

Et emmailloté dans sa peau, dans sa grotte il t’emporte.

De ta maison paternelle tu avais fait un cabaret

Où le plaisir se renouvelait entre le travail et le clairet

Les jours d’Atlas on se régalait, on discutait du soir au matin.

Salon, bibliothèque ou cuisine, en Ablon tu invitais au festin.

                                                                   Là,  chacun indexait et riait ; et le plus sage étant le plus fou,

                                                         les mythologues grandissaient sous l’œil de Blaise au grand cou.

                                                       Le sang du coq nous inspirait et la chandelle verte éclairait

                                                       Les merveilleux chemins de tes compagnons à présent désemparés.

                                                       Claude, les atlantes te saluent et portent un dernier toast

                                                   Aux vivants et aux morts.

Anastasia Ortenzio 

Indexation de la Vienne

Notes de C. Gaignebet, dernière séance « Atlas » en sa présence le 14/01/2012

 

1) Le Groupe Atlas dirigé par Claude Gaignebet est constitué de : Martine Genevois, Martha van der Horst, Anastasia Ortenzio, Claude Gaudriault, Jean-Pierre Martin,   Marcel Turbiaux,

Depuis sa création en 1998, ont participé : Claire Deckequer, Edith Montelle, Jeanne-Marie Lascaux, Christian David, Jean-Marc  Belot, Pierre Glaizal, Jean-Loïc Le Quellec.

 

Hommages à Claude Gaignebet

Biographie de Claude Gaignebet

Bibliographie
  • Lettre à Julien sur Rabelais, le Tiers-Livre et le jeu de l’oie, Ed. Lume, 2007
  • Les Triomphes du Carnaval (avec Dominique Tonneau-Ryckelynck), Musée de Gravelines , 2004 
  • Tahiti et la Polynésie Française (avec Jean Richard Gasteau),  Arthaud, 1996
  • Promenade en Normandie avec Lancelot du Lac Ill. Leon Gaignebet, photo Annick Roure, Cordet 1992
  • À plus hault sens: l’ésotérisme spirituel et charnel de Rabelais, Maisonneuve et Larose, 1986
  • Art Profane et religion populaire au Moyen-Age  (avec Jean-Dominique Lajoux), PUF. 1985
  • Le folklore obscène des enfants, G.-P. Maisonneuve et Larose, 1980
  • Le carnaval: essais de mythologie populaire, Payot, 1974
  • La Très excellente et divertissante vie de François Rabelais,  (scenario cosigné) téléfilm de Hervé Baslé, France 2 en juillet 2011.
  • La dégelée Rabelais  (avec Besson,  C. Fabvre,  E. Latreille, S. Phéline, B. Pinchard, J.P. Piniès) Parcours artistique en Languedoc -Roussillon, Mediterrane 2009
Articles de Claude Gaignebet (parmi d’autres…)
  • Cachez cette pupille (« Cacher, se cacher au Moyen-Age » par Claude Thomasset et Martine Pagan dir.), PUPS 2011, Culture et civilisation Médievales N° 52
  • Pierres vives (dans « La Pierre dans le monde Médiéval »par Danièle James-Raoul et Claude Thomasset dir.), PUPS 2010, Culture et civilisations médiévales, N° 47
  • Vers un Atlas mythologique de la France
Liens vidéo

Incoming search terms:

6 Commentaires

  1. A la mémoire de Claude Gaignebet,

    Si vous cliquez sur le lien suivant vous pourrez voir dans un grand tableau intitulé « Le Grasdimar de Blaise Ra », la naissance de Gargantua, la chandeleur, Sainte Véronique et Mélusine, Saint Blaise et Los Diablos et bien d’autres choses enseignées par Claude Gaignebet qui nous manque vraiment beaucoup.

    http://hommage-a-rabelais.over-blog.com/

    Bien cordialement,

    Raymond

  2. Une belle âme qui chante en cet article… Tisseur et re-tisseur des trames, « Soi-Yeux » que l’on entend perler goutte à goutte et fil-t’rer à travers les mots.

  3. Merci Claude pour nous avoir tant émerveillé par ton savoir, tes sourires, te yeux brillants de vie et ta lumière que tu partageais avec tant de simplicité et d’amour. Nous te t’oublierons jamais. Je sais que tu continues dans l’au-dela a faire des tiennes, ils ont bien de la chance de t’avoir prés d’eux! Qu’ils prennent soin de toi comme tu as pris soin de nous! Merci pour tout. A bientôt! Julie.

  4. Tragique mort qu’a eu ce grand homme( il est mort voilà 3 mois bientôt), je suis triste, il était tellement intelligent, drôle et hors du commun, je n’oublirais jamais claude, mon maître de Faculté.

  5. Ciao Professore …..!

  6. bel hommage qui permet d’appréhender l’homme en même temps que l’érudit.

Vous avez votre mot à dire...

error: Ce contenu appartient à © Légende-et-conte.com Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (une dizaine de lignes) en citant bien évidemment la source. Si vous souhaitez utiliser l’intégralité de l’article, merci de nous contacter.
Site Protection is enabled by using WP Site Protector from Exattosoft.com
%d blogueurs aiment cette page :