Contes et comptines à lire en ligne

Balade dans la Bourgogne des légendes

légendes en Bourgogne

Bois de Chênes, Chardonnay

Balade dans la Bourgogne des légendes

Que de légendes sont rattachées à nos terres ! – la Bourgogne en est si riche! – Quel bonheur de les retrouver en parcourant les différentes régions de France. Je rêve qu’un jour, en France, ainsi que je l’ai vu en visitant le Canada de l’Ouest, les panneaux indiquant les différents sites, les commentent non seulement par un sobre rappel historique mais par les mythes qui s’y rattachent.

Depuis 18 ans, sous le nom « Commission Atlas » nous nous  réunissons chaque mois, en tant que passionnés du légendaire français, pour faire l’inventaire et l’indexation des récits et lieux mythologiques des régions de France.  Nous nous y adonnons avec joie et controverses, indexant les légendes et allant voir sur le terrain les sites étudiés. Cette semaine nous nous sommes rendus en Bourgogne où l’une de nos membres nous a accueillis dans sa maison merveilleusement isolée dans un trou de verdure que seuls quelques veaux animaient parfois.

J’ai été enchantée par les sites et je veux  partager avec vous quelques légendes et photos de lieux que nous avons visités mais vous pouvez retrouver ces sites et bien d’autres dans « l’Atlas mythologique de Saône-et-Loire » paru en décembre 2014  (BSMF N°257)  édité par la Société de Mythologie Française  pour laquelle nous effectuons ces enquêtes et collectages.

La promenade a commencé sur un promontoire à l’église Saint Martin de Laives où un trésor aurait été caché par le Diable-renard (peut-être dans  la crypte… ?) C’est du haut de ce promontoire que Saint Martin aurait lancé un marteau qui, survolant la plaine aurait atterri en face, du côté d’Ormies. (Il est à noter que par ses exploits et fonctions, la figure de Saint Martin a régulièrement remplacé le géant Gargantua dans la littérature orale populaire).

légendes à Saint Martin de Laives, ph. A. Ortenzio

Saint Martin de Laives

Un peu plus loin, une chapelle dite de Lanoux est en fait dédiée à Notre-Dame de Confort. La particularité de cette chapelle est d’avoir deux statues que l’on suppose être Saint Jean (Le Baptiste et l’Evangéliste) sur les façades latérales : l’une représenterait Saint Jean d’été et l’autre Saint Jean d’hiver, c’est à dire les saints Jean solsticiaux (24 juin et 24 décembre). D’après un personnage local, ces deux saints sont particulièrement appréciés par les compagnons.

Parmi les fresques de l’intérieur on peut remarquer une représentation du miracle de « la vraie hostie » du pape Grégoire le Grand (au moment de recevoir la communion, une dame doutant de la présence réelle du Christ dans l’hostie  consacrée se mit à rire. Le pape refusa de lui donner la communion et aussitôt le pain se transforma en chair et en sang).

légendes à Laives, Chapelle de Lenoux ph. A. Ortenzio

La chapelle de Lenoux qui autrefois portait 12 statues sur les façades

clé de voûte, Notre-Dame de Confort, Laives

Clé de voûte de la chapelle de Lenoux à Laives. Notre-Dame de Confort entourée de 12 anges. Il est rare de trouver des clés de voûte peintes  aussi bien conservées!

Saint Jean Baptiste (d'été)

Saint Jean d’été (façade sud) de la chapelle de Lenoux à Laives. St Jean d’hiver se trouve sur la façade nord.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rendons visite aux fées pâtissières par un détour vers le Bois des Chênes. Nous y observons la Pierre du Matafin où les fées pâtissières faisaient cuire des crèpes (les matafins). Il a fallu déranger un rassemblement de passionnés de course de lévriers pour traverser le bois et découvrir la pierre des fées (vraisemblablement un dolmen), située à Chardonnay. Autrefois, les habitants des communes voisines s’y réunissaient pour faire des « apports ». Ainsi que nous l’avons indiqué sur l’Atlas Mythologique de Saône et Loire, plusieurs cavernes portent le nom de « Four des fées ». Celles-ci faisaient leur cuisine sous terre et offraient leurs gâteaux aux humains. Cette pierre serait une sorte de porte de l’au-delà donnant sur un monde féerique. Une rouelle est gravée sur un des côtés de la pierre.

légende de La Pierre du Matafin, ph. Anastasia Ortenzio

La Pierre du Matafin (Bois de Chênes, Chardonnay)

pierre du matafin/taille humaine

Fée pâtissière ?

 

 

 

 

 

La pierre de Saint Languy au hameau de Messey à Ozenay. C’est là que se rendaient les pèlerins pour guérir les enfants languissants ou chetifs (dans la tradition populaire, le nom du saint indique souvent le mal qu’il guérit, par exemple St Clair guérit la cécité, St Cloud les furoncles et autres clous etc.) A minuit on déposait des offrandes sur cette pierre (lard, œufs, beurre…) et on allumait une bougie. Si elle brûlait jusqu’au bout l’enfant vivrait sinon… adieu espoir ! On grattait la pierre et on en mélangeait la poudre dans les aliments des enfants. Il nous a été impossible de voir cette pierre, le terrain appartenant désormais à un particulier. Nous avons essayé de le rencontrer mais il n’y avait personne. Nous avons aperçu une grande dalle aménagée en table de jardin. Serait-ce la pierre qui aurait été déplacée et rendue fonctionnelle ??? Mystère !

Trou de surdité, Uchizy

Trou de surdité, St Humy, Uchizy

La chapelle Saint Humy ou Saint Hymetière (eh oui, il y a des saints facétieux…) située à Uchizy possède dans ses murs, une alcôve où est creusé un trou. Pour retrouver l’audition, les personnes sourdes y collaient l’oreille et entendaient des bruits étranges (dont le son de cloches enfouies). Ils devaient ensuite se rendre à l’intersection des Quatre Chemins et coller leur oreille contre terre : ils entendaient alors les templiers du temple Sainte Catherine compter leur or  🙂 Est-ce que cela les guérissaient de leur surdité? Nous y avons collé l’oreille. Personnellement j’ai entendu un superbe bruit de vent tourbillonnant.

Un loup-garou rôdait autrefois autour de cette chapelle, pour voler la pierre qui guérit de la surdité, mais dès qu’il posait la patte sur le perron, saint Humy apparaissait et rendait le perron si brûlant que le loup-garou n’y tenant plus, s’enfuyait. Ce saint particulier vient du Jura où il existe un village du même nom. Comme la ville d’Ys (beaucoup plus célèbre), une villa ou le village aurait sombré sous l’eau et plus particulièrement un attelage aurait été happé par la terre à Uchizy.

légende de la chapelle St Médard à Sennecy ph. A. Ortenzio

Chapelle St Médard (Sennecy le Gd)

Sarcophage de St Médard, ph. A. Ortenzio

Sarcophage de St Médard et source dessous (Sennecy )

Sennecey-le-Grand, chapelle de Saint Médard avec son sarcophage adossé à la façade. Une source d’eau jaillit sous le tombeau où les pèlerins se rendaient le 8 juin pour la guérison des fièvres. Sur place les personnes interrogées semblaient avoir oublié ce rituel mais connaissaient encore la source. (Saint Médard est relié à l’eau : pluie, sources etc. souvenez-vous des dictons populaires…)

puits St Valérien, Tournus ph. JPM

Le puits Saint Valérien dans la crypte de l’église Saint Philibert à Tournus. Saint Valérien, décapité, y aurait apporté sa tête. Elle serait celle d’un géant. Le 15 septembre on venait y déposer des offrandes et boire l’eau du puits (miraculeuse bien sûr).

————————————————

Pendant notre séjour en Bourgogne nous en avons vu des merveilles et appris beaucoup, mais impossible de tout reporter ici. Je voudrais juste vous mentionner les nombreuses représentations de serpents, basilics, vouivres, dragons  et homme sauvage dont voici quelques images (sans oublier Sainte Madeleine magnifiquement présente  à Vézelay et dans d’autres villages).

femme aux serpents Beaumont sur GroneBasilic chevauché par être portant un oeuf Autun 2dragon, Ste Madeleine, Tournushomme sauvage Beaumont-sur-Grone

Je ne vous ai pas parlé des nombreuses herbes magiques   que nous avons observées dans la végétation locale : mélisse, millepertuis, verveine, armoise… et même une très belle orchidée sauvage. Certaines sont utiles pour concocter des philtres d’amour, d’autres pour guérir de différents maux. Mais tout cela fera peut-être l’objet d’un autre article. Peut-être…

J’espère que ce petit aperçu vous a mis l’eau à la bouche et vous a donné envie d’approfondir les légendes de votre région. N’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires. Profitez des vacances pour faire de belles découvertes! A bientôt!

Anastasia Ortenzio, conteuse,

 

légendes de Bourgogne : partie de la commission Atlas au travail

Partie de la commission Atlas au travail

——————————-

Retour à l’accueil                   Retour à la catégorie traditions

J'aimerais avoir votre avis sur cet article. Laissez une trace de votre passage....

error: Ce contenu appartient à © Légende-et-conte.com Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (une dizaine de lignes) en citant bien évidemment la source. Si vous souhaitez utiliser l’intégralité de l’article, merci de nous contacter.
Site Protection is enabled by using WP Site Protector from Exattosoft.com
%d blogueurs aiment cette page :